NEWS

13èmes « Epicuriales », à Liège, du 01 au 05 Juin

Puisse notre climat tropical actuel être de la partie, à Liège, du 1er au 05 juin, ce prochain lundi étant un jour férié, afin d’assurer une pleine réussite aux « Epicuriales », à l’occasion de leur 13ème édition, un chiffre 13, qui, nous l’espérons, portera bonheur à tous ceux qui aiment la bonne cuisine, des simples visiteurs aux chefs étoilés, en passant par les « gentils organisateurs » et « animateurs ».
 
… A souligner qu’à cette occasion, les  « Epicuriales » déménagent  du « Tivoli », cher au « Village de Noël », au Parc de la Boverie, le long du fleuve, ce qui permet à chacun, venant du centre-ville, d’arriver, en navette fluviale, sur le site de « La Boverie », les personnes venant par le train n’ayant que 10′ de marche, de la Gare des Guillemins, profitant, en tout bien tout honneur, d’une  « Belle Liègeoise », … l’accueillante passerelle, inaugurée en mai 2016, pour arriver devant le « Musée de La Boverie« , qui, lui aussi, vient de fêter un 1er anniversaire, celui de sa superbe rénovation.

J.-M. Notelet (c) « Gourmets et Co. »

 
« La cuisine rend humble, c’est un apprentissage, un métier qu’il faut vivre avec humilité. Ce qui compte, c’est le goût et il est important de comprendre d’où viennent les saveurs », nous confie l’invité d’honneur parisienJean-Marc Notelet, qui n’avait pû être présent l’an dernier, le chef du réputé « Caïus », originaire du Nord, ayant étudié en faculté, à Anderlecht, poursuivant en ces termes: « Je cuisine par goût, par envie, par passion. Le jour où ces trois mots perdront sens dans ma tête, je m’arrêterai ».

 
Un second Chef étoiléPhilippe Fauchet (tente N° 5), du « Restaurant Philippe Fauchet », sis à  St.-Georges sur Meuse, est, aussi, invité d’honneur,
Partageons donc ce plaisir gustatif, face au « Musée de la Boverie », en prenant soin, d’abord, de consulter le site: www.epicuriales.be, à la rubrique « animations », afin de pouvoir réserver l’une ou l’autre activité de la « tente des chefs »:

Une bataille de Chefs (c) »Epicuriales ».

* les « batailles des chefs », le jeudi 1er mai, à 18h, avec Mathieu Lessene  (« L’Aubergine », à Tilff) et Fabian Mosset (« Bar-Resto Circuit de Francorchamps »), recevant, chacun, un panier de produits alimentaires, ceux-ci étant cuisinés, avec créativité, avant d’être soumis au vote du public, cette « bataille »  étant, également, programmée le samedi 02 et le lundi 05, à 14h et à 16h, le dimanche 4, à 16h, mettant aux prises d’autres Chefs.


 
* les « diners à six mains », le jeudi 1er mai, à 20h, avec Christophe Belo (« L’Entre deux », à Comblain-au-Pont), Fabian Mosset (déjà cité) et Roger Simul (« Le Chambertain », à Clermont), cette animation se donnant chaque soir, à la même heure, avec d’autres Chefs.
Une bataille de Chefs (c) »Epicuriales ».
le « business lunch » » le vendredi 02, à 12h30 (3 serviceseau et vins/60€, incluant 5 « Epis », pour une dégustation, sous d’autres tentes), avec la collaboration d’ « Arrière Cuisine ».
* une « zythologie », à 16h (… l’ « oenologie » des bières), en partenariat avec la brasserie « Leffe ».
 
* le « brunch sucré-salé froid-chaud», le dimanche 04, à 12h30 (45€, incluant champagnejus de fruits et café).
* une animation éducative et ludique, avec dégustations, pour les enfants de 06 à 12 ans, le dimanche 04, à 14h (10€, incluant une coupe de « Kidibul » et, à emporter, un fouet (de cuisine, bien sûr), un tablier et une toque … de Chef … en herbes, en collaboration avec « Kidibul ».

Originalité, cette année, vu la complicité avec le « Musée de la Boverie », chaque restaurateur  des  « Epicuriales » parrainera un tableau exposé dans la collection permanente du Musée, qu’il proposera sur sa carte, en l’identifiant clairement, une recette librement inspirée par le tableau choisi. Celle-ci étant clairement identifiée,   tout gastronome qui la dégustera recevra une invitation gratuite pour admirer les œuvres parrainées dans le Musée, et à l’inverse, les toiles parrainées renverront le visiteur vers le restaurateur inspiré, pour une balade gastronomique inédite dans le Parc de La Boverie.
 

Par ailleurs, notre présence, individuelle, en couples, entre amis ou familiale, aux « Epicuriales », permetra à chacun de profiter du cadre naturel de ce joli parc, où les enfants peuvent se dégourdir les jambes, pendant l’éventuelle petite sieste de leurs parents, à moins que de s’offrir une promenade, apéritive ou digestive.

Réunissant la gastronomie à l’art, nous pouvons, aussi, visiter le Musée, découvrant, entre autres, sa toute nouvelle exposition« John Cockerill, deux cents Ans d’Avenir », dont le vernissage est jumelé avec l’ouverture des « Epicuriales », en soirée, ce jeudi 1er juin.

Outre la collection permanente, d’aures expositions temporaires y sont à découvrir ou à revoir: « Révolution Bande dessinée » – avec, dans la première salle, des planches originales des plus grands dessinateurs, autrefois publiés par les  hebomadaires « Spirou » et « Tintin », acquises par le Musée, en introduction, dans les salles suivantes, à d’autres planches originales publiées par « (A Suivre) » et « Métal Hurant » -, ainsi que: « Une journée en Normandie avec Claude Monet »  et « Raoul Ubac ». Une bien belle opportunité d’agrémenter la visite aux « Epicuriale« , ajoutant l’art à la gastronomie!

 
… Mais revenons à cette dernière, dont l’un le but principal est de défendre la gastronomie liégeoise, mais aussi la cuisine exotique (« Encontro Brasileiro & Café Brasil »/tente N° 13, « Al Piccolo Mondo »/N° 6 et le Bar basque « Etxe Ona »/N°7) proposée par des restaurants locaux, en insistant sur la présence de 14 restos, trois de plus qu’en 2016, répartis dans 17 tentes blanches, ayant la forme de pagodes, les trois autres tentes étant celles des bières de « Leffe » (N° 18), des traîteurs (N° 17) et des Chefs (tente VIP).

Notons enfin que la viande wallonne et les éleveurs wallons sont mises à l’honneur cette année, la « Fédération belge de la Viande » et la Région wallonne prouvant que la qualité de la viande produite en Wallonie ne se limite pas à celle du bien connu « bleu, blanc belge ». Ainsi, sous la tente de la « Domino Steak Hiouse » (tente N° 16), dont le Chef, un Roumain, nous propse une carte est exclusivement réservée à la viande wallonne. Et pour mieux apprécier la qualité de l’onglet de boeuf, ce Chef organise un atelier,  le samedi 02, à 14h., avec l’appui de l’ « APAQW » (« Agence Wallonne pour la Promotion d’une Agriculture que Qualité »).
Ouverture le jeudi 1er juin, à 18h, du vendredi 02 au lundi 05, à 12h, la fermeture étant, les cinq jours, à minuit. Accès gratuit au site, un plan des tentes étant offert à l’entrée. Pour profiter des mets savoureux proposés par de grands Chefs, à des prix modérés, ainsi que des boissons, les additions,  devront être réglées en « Epis », que l’on se doit d’obtenir sur place, un « Epi » valant 2€. Ils se vendent en « carottes » de 5 « Epis »  (10€) ou de 25 (50€, incluant, en cadeau, une « bourse épicuriale »). Bon appétit!

 Yves Calbert.
Publicités

Discussion

Les commentaires sont fermés.

Pages et Articles Phares

Archives

Enter your email address to follow this blog and receive notifications of new posts by email.

Rejoignez 2 324 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :