HOME

A VINITALY, CIOLOS SE DIT PRET A REENVISAGER LES DROITS DE PLANTATION

En visite à Vinitaly et interpellé par les vignerons italiens, le commissaire européen Dacian Ciolos s’est dit prêt à réenvisager la problématique des droits de plantation, vu la fronde des 14 pays qui sont opposés à la libéralisation des droits de plantation.

Le commissaire européen Dacian Ciolos.

Il rappelle cependant que le Conseil s’est prononcé en 2007 pour l’abolition des droits de plantation. Une réunion d’un groupe de haut niveau le 10 avril avec la présence du commissaire européen italien Tajani est destinée à évaluer l’impact d’une libéralisation des droits de plantation. On peut en conclure que le commissaire européen n’a pas encore donné aux opposants à la libéralisation de gages sérieux. Il faudra donc que les pays opposés à la libéralisation continuent à se mobiliser dans les prochains mois. Les 14 pays opposés pensent pouvoir compter sur la Belgique et la Pologne, petits producteurs au niveau mondial.

Publicités

Discussion

Les commentaires sont fermés.

Pages et Articles Phares

Archives

Enter your email address to follow this blog and receive notifications of new posts by email.

Rejoignez 2 285 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :